Togo: Atcha-Dédji saisit la Direction de la compagnie Air France





Affoh Atcha-Dédji est en colère contre Christine Quantin, l’actuelle Déléguée Bénin-Togo d’Air France. Et le Ministre togolais des Transports routier, aérien et ferroviaire l’a fait savoir à Anne Rigail, Directrice générale d’Air France, par un courrier où il dénonçait des dysfonctionnements et  manquements dans les prestations de service de la Compagnie française.

Lire aussi:Dernière minute: l’ambassade de France au Togo a un nouveau locataire

Depuis quelques années, les efforts se multiplient pour positionner le Togo comme un hub logistique de la sous-région. Et pour ce faire, le Gouvernement veille à ne laisser prospérer aucune irrégularité de nature  à compromettre cette vision. 

Face à des dysfonctionnements et manquements orchestrés par l’attitude de Christine Quantin, actuelle Déléguée Bénin-Togo d’Air France, le Ministre togolais en charge des Transports, a donc trouvé opportun d’interpeller par un courrier en date du 16 novembre 2020, les Responsables d’Air France.

Selon Affoh Atcha-Dédji, « l’attitude de l’actuelle déléguée Mme Christine Quantin, semble ne pas s’inscrire dans la dynamique profitable aussi bien à Air France qu’au Togo. Elle semble vouloir semer une certaine graine de division entre les employés de la délégation Air France au Togo au point de tenter de jeter l’opprobre sur les agents que tout un chacun au Togo apprécie énormément tant par leurs valeurs morale que professionnelle ».

Lire aussi:Togo: rififi entre Air France et le gouvernement

Ainsi, le Ministre qui note que conformément à son Plan National de Développement (PND), le Togo s’est engagé à devenir un hub logistique de la sous-région, invite donc la Directrice Générale d’Air France, à trouver les voies et moyens qui s’imposent.

L’objectif sera de faire en sorte que l’attitude affichée par la Déléguée Togo-Bénin, ne puisse continuer par nuire l’harmonie et l’efficacité qui fait de la délégation Air France au Togo, la compagnie la plus appréciée par les togolais.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire