NewsPolitiqueTOGO

Avant-projet de loi: les surprises de Faure Gnassingbé à l’opposition

Que contient exactement l’avant-projet de loi de révision constitutionnelle validé le mardi dernier par le gouvernement togolais ? La question taraude l’esprit de plus d’un alors que l’opposition togolaise traite déjà cette mesure de « dilatoire » et appelle à une mobilisation populaire contre « la procédure ».

Outre la modification la modification du mode de désignation, l’article 52 du nouveau texte gouvernemental prévoit, selon Jeune Afrique, limiter à deux le nombre des mandats des députés et des (futurs) sénateurs. Une mesure qui ne serait pas du goût de certains députés de la majorité selon le journal.

« Lire aussi:  Les (vraies) raisons du report du sommet Afrique- Israël »

La limitation du mandat présidentiel, elle, n’est contenue que dans l’article 59 de l’avant-projet qui fixe le mandat présidentiel à cinq ans  renouvelable une seule fois.  Quant à l’article 60, il définit un scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour l’élection présidentielle.

Pour rappel, les revendications de l’opposition portent essentiellement sur la limitation des mandats, le scrutin uninominal à deux tours, mais aussi le vote de la diaspora ainsi que la reconstitution de la CENI et une revisite du fichier électoral.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Plus dans la rubrique :News