Lutte contre le coronavirus: la HAAC menace !





La lutte contre le coronavirus est une affaire de tout le monde. Personne ne peut aujourd’hui se mettre à l’écart d’une lutte d’une telle envergure pour la survie de l’humanité. Les médias ont un rôle prépondérant à jouer en matière de sensibilisation et de diffusion de la vraie information.

Mais que doit-on penser lorsque des médias font tout le contraire de ce qui est attendu d’eux ? En tout cas, la Haute-autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), réagit.

« À l’heure où la communauté internationale et, particulièrement, notre pays le Togo appelle à une mobilisation et à une solidarité sans frontière, pour limiter la propagation de la pandémie liée au coronavirus, la Haac constate que des médias de toute nature diffusent des messages tendant à décourager la mise en œuvre des mesures-barrières édictées par le gouvernement et à orienter les populations vers des solutions de guérison dont aucun caractère n’a été, jusqu’alors prouvé », lit-on dans un communiqué signé par Pitalounani Telou, le président de l’institution de régulation.

Comme l’on peut le constater sur les réseaux sociaux où tout type de fausses informations circulent sur de soi-disant remèdes contre le coronavirus, la presse traditionnelle si l’on n’y prend garde pourrait aussi tomber dans le piège.

Alors, le président de la Haac rappelle les dispositions relatives à «  la publicité médiatique sur les produits, les traitements et les praticiens de la médecine moderne, ainsi que celle sur la pratique, les remèdes, les praticiens  et autres guérisseurs de la médecine moderne ».

« Les organes de presse écrite, audiovisuels et en ligne doivent s’abstenir d’ouvrir leurs colonnes et antennes aux producteurs de tous messages et informations y relatifs, et de surcroît, ne provenant pas de structures habilitées », écrit Pitalounani Telou.

Togo Matin







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire