Lomé, une ville fantôme ce vendredi matin [Images]

togoweb.net





L’appel lancé par le Combat pour l’alternance politique (CAP 2015), le groupe des 6 et le Parti National Panafricain (PNP) pour un « Togo mort » semble avoir été suivi par les habitants de Lomé ce vendredi. Ce n’est en effet pas l’ambiance d’une ville vivante qui prévaut dans la capitale togolaise depuis ce vendredi matin.

Rues quasi désertes, trafic réduit, portes scellées de quelques établissements, Lomé semble être une ville fantôme, exactement comme l’avait souhaité certains partis politique de l’opposition pour rendre hommage aux manifestants du PNP morts dans les affrontements du samedi 19 août.

En conférence de presse la mardi dernier, la coordonnatrice du CAP 2015, Brigitte Adjamagbo-Johnson avait convié les populations à de faire de la journée du vendredi 25 Août 2017, une journée, de recueillement et de prières en hommage aux victimes des massacres des 19 et 20 Août 2017.

« C’est une manière de poursuivre le combat et de montrer que nous ne sommes pas contents » avait-elle déclaré. D’autres partis politiques de l’opposition comme le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) avaient également soutenu l’initiative.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire