NewsPolitiqueTOGO

Jean Pierre Fabre décidé à « faire payer » Faure Gnassingbé

L’opposition togolaise ne compte pas faire de concession sur la question des reformes politiques. C’est en tout cas ce qu’on peut déduire de l’intervention du chef de fil de l’opposition Jean Pierre  Fabre  ce lundi sur le sujet au micro de nos confrères de Nana fm.

Lire aussi : Réformes politiques: Jean Pierre Fabre reçoit un soutien de taille

 

Répondant à une question d’un auditeur en ce qui concerne une éventuelle concession dont l’opposition togolaise  pourrait faire preuve pour l’obtention des reformes, Jean Pierre Fabre a répondu d’un « Non » catégorique. « Il [Faure Gnassingbé, ndlr] n’a pas fait ce qu’il doit faire, il faut qu’il paye le prix. C’est lui qui a refusé. Nous n’avons cessé de réclamer la mise en œuvre des réformes” a-t-il affirmé. Une réaction qui selon certains observateurs de la scène politique togolaise laisserait entendre que le chef de fil de l’opposition ne comptait pas revoir sa position en ce qui concerne la rétroactivité de la disposition concernant la limitation des mandats si jamais celle-ci venait à être adoptée au Parlement.

 

Pour Jean Pierre Fabre,  le président Togolais serait  « victime de sa propre ruse ». « C’est le pouvoir en place qui a la responsabilité de réaliser les réformes. Mais il a gagné du temps à tout refuser » a-t-il indiqué. Intervenant sur le même sujet des reformes hier dimanche sur TV5 Monde, le Conseiller spécial à la Présidence Togolaise, Pacôme Adjourouvi, a indiqué que les conclusions des travaux de la Commission de réflexion sur les réformes, seront remises « dans quelques semaines » au gouvernement pour un débat à  l’Assemblée nationale.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Plus dans la rubrique :News