Décès de Dominique Alizou: des individus arrêtés et jugés





Les personnes qui ont publié sur les réseaux sociaux, des « images choquantes » du journaliste Dominique Alizou, décédé suite au coronavirus, ont été « interpellées et jugées », a annoncé ce jeudi, le général Yark Damehame (ministre de la sécurité).

« Ceux qui ont diffusé des images choquantes du feu Dominique Alizou ont été interpellés et même jugés. Le cadre a facilité et a permis d’accélérer les investigations », a souligné le ministre.

Ce dernier n’a donné aucun détail sur le nombre de personnes interpellées, leur identité, ainsi que les peines ou sanctions écopées.

A LIRE AUSSI: Togo: comment des ministres ont tenté de sauver Dominique Alizou

« Les forces de police et gendarmerie font leur travail pour le mieux, pour mettre la main sur ceux qui publient de fausses informations sur les réseaux sociaux », a-t-il précisé.

Le gouvernement avait déploré et dénoncé l’acte posé par des « personnes indélicates » qui ont publié ces « images choquantes du malade agonisant sous soins médicaux diffusées sur les réseaux sociaux par des personnes indélicates pour émouvoir l’opinion publique », et annoncé l’ouverture d’une enquête.

A LIRE AUSSI: Au Ghana, les porteurs de cercueils gagnent 230 milles par funérailles

« Ce comportement immoral constitue une violation flagrante des dispositions pénales relatives à l’intimité de la personne qu’il convient de poursuivre et de punir », avait martelé le gouvernement dans un communiqué.

Plusieurs organisations professionnelles des médias avaient aussi condamné ces actes et appelé à l’ouverture d’une enquête, afin que les auteurs soient sévèrement punis.

Savoir News







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire