Coronavirus: Biya, Bongo, Ouattara…la planque secrète de nos présidents





En Afrique, il n’y pas qu’au sein des populations que la psychose gagne du terrain depuis le début de la pandémie du Coronavirus.

De Yaoundé à Dakar en passant par Abidjan, les palais présidentiels ne connaissent plus leur ambiance habituelle.

De mesures exceptionnelles ont été prises par les présidents africains pour échapper au virus comme l’a révélé Jeune Afrique dans une enquête publiée jeudi dernier…

On y apprend par exemple que le président ivoirien Alassane Ouattara a quitté son palais présidence et s’est confiné dans sa maison de vacances d’Assinie depuis fin mars.

Même s’il se rend régulièrement à la présidence où  tous les bureaux ont été désinfectés, le président Ivoirien ne communique avec les membres de son gouvernement que par échange de courriels, précise Jeune Afrique.

Son homologue Paul Biya n’a plus été vu en public depuis le 11 mars. Le journal précise qu’il s’est retiré à Mvomeka’a, son village natal  et ne parle qu’à « une poignée de personne » comme son  conseiller spécial le contre-amiral Joseph Fouda ou encore son Directeur du cabinet civil Samuel Mvondo Ayolo.

A Libreville, Ali Bongo Ondimba a choisi sa résidence privée de La Sablière d’où il pilote le travail avec ses collaborateurs. Il se fait assez rare au Palais et ne tient que rarement des Conseils des ministres avec un espacement entre les ministres.

A la présidence sénégalaise, le travail se fait désormais par WhatsApp, Skype ou par mail et les Conseils de ministres se font par visioconférence.

Le président Macky Sall qui est encore régulier au Palais a fait installer un dispositif particulier à l’entrée des bureaux du palais régulièrement désinfectés. « Un lavabo activable avec le genou a été installé, ainsi que des souffleurs pour éviter les essuie-mains », écrit Jeune Afrique.

David TOUMI







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire