Atakpamé: un homme tué pour avoir dansé avec une femme

afrique-news.info





illustration

C’est la stupeur, la désolation et la détresse dans la localité de Glei, située à 25 km du chef- lieu de la région des Plateaux Atakpamé, à environ 125 km de Lomé. Lundi, alors que tout paraissait comme d’ordinaire, l’information de l’assassinat d’un peul par un autre peuple est venue plonger le village dans un froid total.

Lire aussi: Jeune homme tué à Tokpli: ce qui s’est réellement passé

En effet, pour marquer la fin des festivités de la fête du Ramadan, une fête a été organisée. Selon nos informations, la fête se déroulait dans un bar où musique et alcool fessaient bon ménage. Ainsi, chacun se laissait aller et tout le monde dansait avec l’autre sans grand souci. C’est à lors que la victime a choisi de danser avec la femme du meurtrier.

C’est bien sans compter sur ce dont la jalousie était capable. Le mari de la femme digérant mal la façon dont sa femme et l’autre homme dansait, apostropha ce dernier et le fit sortir dehors. Sûrement dans l’intention, de l’intimer l’ordre de ne plus danser avec sa femme. Tout laisse croire qu’une dispute aurait éclaté entre les deux hommes. Le mari de la femme, n’a donc pas hésité à égorger son interlocuteur. C’est en tout cas, ce qu’on peut retenir des témoins.

Lire aussi: Kara: un homme condamné au tribunal pour avoir tué sa mère

Alertée, la gendarmerie s’est rendue sur le lieu du meurtre, mais c’était déjà trop tard car le meurtrier a déjà pris la fuite. Il est actuellement recherché pour répondre de ses actes. Voilà comment par faute de jalousie, un homme peut être capable du pire.

Source : afrique-news.info

Titre modifié







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire