Togo: procédure ouverte pour l’acquisition et l’installation de la bande passante





Deux ans après le lancement des travaux de construction du Carrier Hôtel, tout premier centre togolais de traitements de données et de colocation d’espace d’hébergement pour entreprises, le gouvernement passe à la phase d’implémentation de la bande passante pour cette infrastructure numérique.

Lire aussi:TogoCom vendu: Faure is doing business!

Pour ce faire, il a lancé jusqu’au 22 juin prochain, une procédure publique internationale en vue de l’acquisition de la bande passante, a appris Togo First auprès du Ministère de l’Économie Numérique et de la Transformation Digitale (MENTD).

L’acquisition et la mise en service de la bande passante au profit du Carrier Hôtel du Togo sont prévues via un contrat particulier de plus en plus usuel dans le domaine des télécommunications appelé IRU (Indefeasible right of use (IRU) ou droit irrévocable d’usage.

Dans le cadre de la procédure lancée par le gouvernement togolais pour le compte de la Société d’Infrastructures Numériques (SIN), les éventuels opérateurs télécoms sont exhortés à soumettre une offre stipulée pour une période de deux à trois ans avec comme prix de référence, 1, 83 million $.

Lire aussi:Les pôles technologiques africains posent un défi de taille aux universités

La SIN a été créée au Togo pour détenir des actifs stratégiques du secteur des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information.

Quant aux coûts de maintenance de la bande passante, ils ne devraient pas dépasser 100 000 $ ; mais seront supportés par le gouvernement togolais, indique-t-on.

Sur la période des deux à trois ans, le Togo aura, une fois la transaction effectuée, le droit d’utiliser de manière inconditionnelle et exclusive la capacité correspondante du réseau qui aura été spécifiée dans le contrat d’IRU.

Pour rappel, la gestion de cette infrastructure devrait être confiée pendant 05 ans, au groupe panafricain Liquid Telecom, fournisseur de connectivité internet qui a remporté pour 2,9 milliards FCFA, ce marché.

Séna Akoda/ Togofirst.com







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire